La Pentecôte au chalet Bourguisan


Lifestyle, récit de voyage / mardi, mai 22nd, 2018

Pour ce long weekend de Pentecôte nous avons réservé le chalet Bourguisan, mignon petit refuge au cœur des crêtes du Pilat (42)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Nous avons été accueillis très sympathiquement :p

Ce chalet est un refuge non gardé comme l’on en trouve beaucoup en montagne et il est entretenu par l’association « Organisme Touristique de Bourg-Argental et ses 4 vallées ».

Situé à  1400 mètres d’altitude, il est niché au creux d’une clairière qui côtoie des forets de pins et des bruyères.

On y trouve 12 « couchages » et un piano de cuisine permettant de chauffer le refuge ET de cuisiner, il y a même un four 😉 Pour l’eau nous avons pu profiter de la source qui se trouve non loin de là, un bel avantage car en octobre dernier nous l’avions déjà réservé à 9 personnes ( plus 3 chiens ^^ ) mais il fallait aller chercher l’eau à la Jasserie qui se trouve en contrebas.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une fois arrivés tout les 10 et avoir déposé nos affaires, nous avons pu profiter d’un repas convivial dans la clairière du refuge. Une véritable chance quand on savait que le lundi précédent le Pilat était sous la neige, jusqu’à 30 cm par endroits! Malgré 10° de moins que dans la vallée, le short était nécessaire et la crème solaire aussi ^^ !

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous somme ensuite allés faire notre première ballade, que j’appellerais « A la recherche de la source (perdue ^^) du Gier ». Ce fleuve passant effectivement non loin du chalet, nous décidions de trouver la cascade Du saut du Gier… Une balade bien amusante même si nous ne l’avons jamais vu! Et pourtant nous l’entendions…

Niveau cascade c’est moi qui en ai fait une jolie sur les pierres glissantes, ce qui me vaut une jolie balafre souvenir dans la main, les cailloux étant bien tranchants… Aoutch !

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La balade commença donc par la traversé d’un pré a vaches, de jolies bêtes! J’hésite entre des Parthenaises, des Nantaises ou bien Maraîchines… Peut être les trois!

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Elles étaient en tout cas bien gardées par un superbe Taureau !

taureau a la jasserie.PNG

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sous la Jasserie du Pilat, auberge restaurant qui est située à 1300 mètres d’altitude, nous avons pu observer les vestiges de la grande époque du ski dans le Pilat. Construit entre 1920 et 1992 par Eugène et Jean Masson, qui développent autour de la ferme-auberge de la Jasserie une activité hivernale avec la construction de remonte-pentes ou de tremplins. Ils commencent par la création d’un télétraineau conçu pour fonctionner en va-et-vient et remonter une quinzaine de skieurs sans doute embarqués debout sur un véhicule tiré par un câble, glissant sur la neige. Sa période de fonctionnement reste mystérieuse ; a-t-il d’ailleurs réellement fonctionné ? Une chose est certaine, cette première tentative sera rapidement avortée par la casse de la structure de la gare ; le manque de moyens financiers et mécaniques fera que la construction restera finalement à l’abandon ; les vestiges demeureront présent jusque dans les années 1970.

La ligne de téléski de la cuvette a elle bien fonctionné de 1967, son année de construction, à 1992 où elle cessera d’être exploitée. Elle aura tout de même été rénovée en 1973.

(source: remontees-mecaniques.net )

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
La station Aval et le G1 du remonte pente de la Cuvette

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

La famille Masson qui gère la Jasserie du Pilat depuis plus de 80 ans a construit deux tremplins. Le second tremplin, en métal cette fois et inauguré en novembre 1933, permet des sauts de 10 à 20 mètres.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous en avons vu la ruine , mais voila à quoi cela ressemblait à l’époque:

tremplin

Pour nous pas de ski même si il restait un peu de neige de ci de là bien conservée à l’ombre des arbres.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Mon Namoureux à pris en photo la naissance d’une feuille de fougère … <3
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
une pause au dessus du Gier…
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
une pose … <3

Après avoir tenté de passer sur des chemins imaginaires, nous avons enfin trouvé le bon, passant dans une foret de pins surplombant le Gier.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

P5190151.JPG

Par contre le temps commençant à tourner carrément à l’orage nous avons préféré laisser une partie de l’équipée sauvage continuer sa recherche de cascade. Quant à nous nous sommes remontées pour nous mettre à l’abri dans une grange à coté de la Jasserie du Pilat.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Heureusement nous avions de quoi nous « réchauffer » après ce retour sous la pluie ^^
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Coucher de soleil dans la foret de pin du Chalet Bourguisan

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le 1er soir ce fut un moment très agréable ou nous avons partagé un petit apéritif au chaud dans le refuge, avant une partie de  burger Quizz enflammée (jeu de question réponses) et un bon repas réparateur. Une jolie veillée autour du feu également 🙂

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le lendemain matin, réveil féerique au milieu de la nature, un pur bonheur!

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Seconde journée nous voila partis pour une randonnée sur le mont Pilat en passant par les crêtes, du Crêt de l’Oeillon nous menant au crêt de Botte, là où est installée une antenne TDF. De la haut nous avons pu admirer Les Trois Dents du Pilat, et un panorama magnifique.

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Au loin l’antenne TDF

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
En contrebas le pic des trois dents du Pilat

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Nous avons vraiment eu un temps magnifique pour ce weekend prolongé qui nous a permis de marcher un peu, d’être au plus prés de la nature et de passer d’agréables moments entre amis. J’ai aussi pu apprécier un magnifique coucher de soleil sur fond de ciel d’orage mais malheureusement plus de batterie sur l’appareil photo… C’était pas faute d’avoir apporter une batterie pour le recharger, mais sans câble.. hahaha!

Nous avons donc passé notre dernière nuit au chalet, et avons juste eu le temps de prendre un bon petit déjeuner avant de ranger nos affaires et de descendre sous une pluie qui allait crescendo. Heureusement l’orage fut pour le retour en voiture 🙂

vache a la jasserie

 

5 réponses à « La Pentecôte au chalet Bourguisan »

  1. Hi superbe ! Merci pour cette belle balade.
    Magnifiques paysages.
    Dans la région, on a aussi un Pilat, mais tout en sable, c’est la dune du Pilat.
    Bisouillettes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *