Biennale d’Art contemporain 2015 LYON


Lifestyle / vendredi, septembre 11th, 2015

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Non je ne fais pas de travaux chez moi ( pas encore 🙂 )

Ceci est de l’Art, contemporain comme on dis, découvert à l’occasion de la 13eme biennale d’art contemporain de Lyon. J’ai pu découvrir la fournée de l’année grâce à un Ami qui m’a eu une invitation pour le vernissage le 09 septembre

L’exposition se tient du 10 septembre 2015 au 3 janvier 2016.

Cette oeuvre est celle d’un artiste qui a faillit me paraître condescendant .

Car oui , foutre le bordel au milieu d’une pièce ça reste a la portée de tout le monde.

La ou il transcende le concept, c’est que contre toute attente, tout ceci est réalisé … en Marbre !!!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Bois, carton, polystyrène, tout y passe, et on se serait fait duper si deux jeunes connaisseurs ( bon ils auront lu les pancartes comme tout le monde ce jour là ) ne nous avait pas dit d’aller plus loin dans l’observation.

Alors je le dis tout de suite cet article ne sera pas édulcoré ( déjà ce n’est pas bon pour la santé 😉 ) car en tant qu’artiste j’approches l’art contemporain avec un certain recul.

Quid du contemporain ? Ma vision est qu’un art est contemporain dès lors qu’il est plus récent que l’art produit précédemment. C’est une période qui s’inscrit entre 1945 et nos jours. A la sortie de la guerre finalement. De là à en créer un mouvement il n’y avait qu’un pas. En un siècle des milliards d’événements on transformé la face du monde, de la révolution industrielle à l’avènement de la technologie numérique. Les années 2000, la technologie 2.0, la génération X-Y, la publicité, la consommation, la Sur-con-sommation… Bon nombre d’artistes ont surfé sur la vague, se faisant les miroirs de la société en mutation. Warol, Basquiat, Ulay, Takashi Murakami, Jeff Koons, Invader, Marcel Duchamp et jean Dubuffet pour ne citer que ceux que je connais bien, ont su nous offrir des Å“uvres singulières et intéressantes. L’art contemporain était encore à l’époque en pleine exploration des nouveaux médias disponibles, et une bouleversante vitrine de ce que pouvais donner à voir l’art du conceptuel, de la mise en scène d’objets détournés, de l’art In Situ, etc …

Seulement aujourd’hui, et toujours de mon avis personnel, c’est devenu une sorte de fourre tout de tests est d’essais pas toujours transformés. Là où l’art, à défaut d’être esthétique, est censé se poser comme un questionneur, mener à une réflexion personnelle sur le thème abordé, nous ramener à nos émotions propres, nous nous sommes retrouvés devant des Å“uvres qui à part nous plonger dans la profonde interrogations : « mais qu’est ce que je fous là ? » ne nous ont pas fait dresser les poils sur les avant bras … Et parfois cela piquait carrément les yeux !

Bien entendu cela n’engage que moi, et heureusement certaines Å“uvres ont réussi à attirer mon attention 🙂

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Comme celle ci ou sporadiquement, tombe du ciel métallique,

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une pluie de noyaux de cerises,

Sur une batterie, créant une rythmique aléatoire digne d’un jazz band fantomatique ivre. .

Dans une autre partie de l’exposition qui est présentée sur 3 niveau (une référence à la trilogie prévue jusqu’en 2019 par Thierry Raspail ?) on découvre « l’oeuvre » de Simon Denny qui met en avant certaines pièces issues de la saisie chez Kim dotcom qui avait crée en 2005 le site Megaupload. Ce site sera  fermé le 19 janvier 2012 par la justice des États-Unis. jet ski, serveurs internet gigantesques, sculptures, écrans plats à la pelle. Ici l’artiste expose des biens manufacturés, chers, saisis. Où est l’Art ?!! Peut être que tu saurais saura éclairer ma lanterne ?

Ah si, cette statue Gigerrienne, c’est bien de l’art pour moi.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Brrrrrrrrr
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Selfie de l’espace

Dans une autre salle encore ici, des panneaux de grands formats réunissant diverses techniques (graphite , fusain, aquarelles , inclusions de cuivre …) dans une démarche nettement issue du domaine de l’architecture et de l’espace.

Objets et perspectives se mélangent créant une perspective fuyant vers le néant.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Ici enfin une approche graphique intéressante .
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Même si personnelement j’aurais plutôt mis le Cumulus dans la cuisine 🙂
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
perspective, mixed media, architecture et objets contemporains … là cela me parle !
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
entre intérieur et extérieur , perspective .

Niveau Émotion, le travail qui m’a le plus touchée est celui de George Osodi, avec ses photos de l’état de certains bidonvilles en Afrique …

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Enfin pour en voir plus je vous t’invite à te rendre à cette biennale,

Ton avis m’interesse !

Très belle journée à Toi et surtout BON WEEK END !!!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Une réponse à « Biennale d’Art contemporain 2015 LYON »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *